Dans mon corps se diffuse,
Cette douce chaleur, confuse,
De ces instants volés à ton temps
Précieux sésame partagé tendrement.

Les jours passent et de ta flamme,
Mon visage s'empourpre, ravissant sa couleur à la rose,
Par tes mots mon cher, comme des pétales de prose
Fleurit de merveilles le jardin de mon âme.

Ton prénom, souvent, s'achemine à mes pensées,
Illuminant mon cœur de tendresse visible d'un sourire.
Mais parfois, s'envole au loin les rires,
Mon cœur se serrant à la peine de perdre ta complicité.

Ces quelques vers inspirés de ta personne,
Quelques mots puisés de notre rencontre,
Sont la trace d'un sentiment qui ne raisonne
Quand tu es là, le temps s'arrête à ma montre.