Comme elle est douce cette chanson, ces vagues qui semblent laver toute l'amertume de l'encrier. Un ressac qui trébuche dans le coeur, la lame de fond déverse sa douleur, sur la côte dessinée en grains de sables, elle absorbe cette salve et la délave et elle boit toute la rancune de la vie, sur cette plage tout se finit.