28 juillet 2013

Doute

Elle défie le rouge de l’amour De peindre le nouveau jour De sa couleur son horizon.   La fille qui court aventurière S’enfuit à la vue de la passion, Elle croit être une guerrière A repousser toutes caresses D’un sentiment déboussolant Pouvant rimer avec détresse Si une autre venait à l’enterrement D’une histoire trop cruelle Qui peut couper les ailes D’une demoiselle papillon.   Alors, elle guette les roses Déposées pour toute prose Au parvis de son cœur blindé Elle laisse les fleurs faner Mais au fond... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 juillet 2013

Un trésor

J’ai rencontré un voyageur solitaire, Un mois de juin, sur un tapis de foin A l’ombre d’un chêne, le tronc fier D’apaiser les pas, de l’homme orphelin De famille et d’un toit réducteur de vie.   Un oiseau ce matin, par son chant M’apprit que ce jour cachait un trésor. Dès lors, en voyant le paisible dormant J’ai eu envie de connaître son sort. Un brin de blé pour offrande, je l’ai réveillé.   Ses mains semblaient porter l’histoire, Son visage ridé de soleil souriait Et ses iris étaient au monde un miroir. J’ai... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
22 juillet 2013

Si souvent morte, jamais vaincue

Je suis morte tant de fois dans cette courte vie Je ne compte plus le froissé des ratures noircies Les peines infinies tronquées du silence amer Les fêlures au scalpel  du destin cinéraire Les coups de pelles souriant ma fin multiple.   De puissants glaives sont venus feindre la farce De la peau saignante et de la vie qui s’échappe En images seulement, des rictus à mon âme éparse Mais je suis morte la tête haute, hors de la trappe Personne pour en porter la faute, fichu destin !   Voici un cœur blessé... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 21:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 juillet 2012

Brouillon infini

Elle lit son brouillon de vie raturé d'histoiresQuelques traits de sourires, trop de déboiresMille gommes ne suffiraient à effacerLe trop plein d'illusions mal dessinées.Des pages tournées, retournées, déchiréesElles font grises mines dans ce cahier Les spirales mènent au commencementLa fin tire sans grâce l'achèvement.Feuilles de route couvertes d'impassesLes chemins aboutissent vides, fadasses.Silence de coeur écrit en lettres indélébilesLe mur s'écroule sous une plume fragilePosée un soir de doute dans l'encre maudite.
Posté par Encre-Blanche à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juillet 2012

Mort après-guerre

Le silence se couche sur ses lèvresLe souffle de courage s'est expulséComme aspiré par la musique brèveD'une corne-muse chantant l'infidélité.Sa bouche trône blême sur son visage blanchitCouleur de cire, flamme morte sans un bruit.Il la priait cette Paix déridant son âmeA trop vivre l'épée plantée par sa dameAu sein même de ses sentiments offertsDepuis le premier jour jusqu'à la guerre.Le rouge ne bat plus ses veinesLe sang ne colore plus ses peinesLa rivière n'ondule plus sa douleurIl a posé barrage à son malheur.Pourtant, dès l'aube... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 avril 2012

Dans la cour des grands

Dans la cour des grands On joue les charades A deviner sûrement Pour ne pas rester en rade.   Dans la cour des grands On compte ses billes En souriant bêtement Quand elles se multiplient.   Dans la cour des grands Les parties de cache-cache Perdent les sentiments Et l’amour se fâche.   Les jeux ne sont jamais Comme chez les petits Innocents et gais Dans la cour des vieillis.   Dans la cour des grands On joue à l’élastique Les doigts sous les vêtements Pour un tour épidermique.   Dans... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
17 février 2012

Substituer le Tait à la soliTude

S'il suffisaitDe changerUne lettreAu malSoliTaire,ContestataireDu bonheurA Deux.ÔTer, jeTer,A battre le TQui d'un silenceTait, le déDu destinAu motSoliDaire,Duo hanTéPar la pauvreTéDe cet abécédaireQui nargueLa vieD'une pageD'une seule lettreEsseulée.
Posté par Encre-Blanche à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,