12 août 2018

Un trésor

J’ai rencontré un voyageur solitaire, Un mois de juin, sur un tapis de foin A l’ombre d’un chêne, le tronc fier D’apaiser les pas, de l’homme orphelin De famille et d’un toit réducteur de vie.   Un oiseau ce matin, par son chant M’apprit que ce jour cachait un trésor. Dès lors, en voyant le paisible dormant J’ai eu envie de connaître son sort. Un brin de blé pour offrande, je l’ai réveillé.   Ses mains semblaient porter l’histoire, Son visage ridé de soleil souriait Et ses iris étaient au monde un miroir. J’ai... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

24 juillet 2013

L'instant présent

Le temps m’agace à me remettre les pendules à l’heure, Je  me prélasse, il me rappelle que les jours tels des fleurs Eclosent un matin, pour perdre leurs pétales le soir venant Les minutes s’égrainent et s’envolent d’un souffle au vent.   Alors je sème les heures, suivant la ligne d’horizon. J’en perds ma boussole vivant à l’est de la raison Je fais des bouquets des jours finissant en gerbes Et fleurissent les souvenirs d’un passé imberbe De toutes fleurs fanées, le sablier se fait mon allié.   Viens le repos... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 juillet 2013

Un nouveau printemps

J’ai rencontré l’amour un matin d’printemps Et l’été a sonné ce jour la chaleur des amants. Cet instant heureux s’est voulu peu ordinaire A mon cœur lépreux, il a rendu l’envie de plaire.   Elle était toute jolie dans sa robe à pois Elle m’a ébloui, drapée dans son tissu de soie Son sourire acajou s’est coloré d’audace A fléchir mes genoux, à en perdre la face.   Mon cœur était mort avant cette rencontre Et le coup du sort a remonté la montre En une seule seconde j’étais à nouveau Un homme du monde, un... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 juillet 2013

Hier, au temps de l'amour

C’était hier, la musique de la vieLes entrechats avec les ennuis,La douce chanson de l’amourVibrait la nuit et le jourSous le toit du ciel immenseNous mettions notre plus belle danseDans nos cœurs chaloupés.C’était hier, avant le poids du tempsSur nos courbes, le dos plus rond,Il nous incline vers la terreComme pour dire au-revoir à l’horizon.Nos vies sont les partitions de l’âmeNous pourrions chanter la flammeQui a éclairé notre destin.Mais qui écoute le chant des aïeux ?Ni adultes, ni chérubins.Alors, la mélodie s’égare dans nos... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 21:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 avril 2012

Dans la cour des grands

Dans la cour des grands On joue les charades A deviner sûrement Pour ne pas rester en rade.   Dans la cour des grands On compte ses billes En souriant bêtement Quand elles se multiplient.   Dans la cour des grands Les parties de cache-cache Perdent les sentiments Et l’amour se fâche.   Les jeux ne sont jamais Comme chez les petits Innocents et gais Dans la cour des vieillis.   Dans la cour des grands On joue à l’élastique Les doigts sous les vêtements Pour un tour épidermique.   Dans... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
27 mars 2012

au temps de la vals'misère

Du temps de nos grands-mèresAux bals des saisonsOn dansait la vals'misèreChacun à sa façon.Il y avait l'abbé des damesTournoyant de ses prièresEn cantiques, la lumièreSur les chapelets de drames.Il y avait Marcel Enrôlant les pucellesA ne pas se faire de sangEn glissant sous leurs jupesLes belles fleurs des champs.Il y avait la Mère MichelleToute seule avec ses chats,Son mari d'un coup d'pelleGisait dans un trou à ratsEt les chats miaulaient la fin.Il y avait aussi GaspardToujours à traîner dans les barsPour noyer sa faimDans le... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 17:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
29 février 2012

Beauté fanée

Elle avait les cheveux couleur des blés, Un soleil encadrant les traits De son fin visage aux lignes fragiles.   Elle se mouvait avec la grâce Toute féline d'un animal ondulant Son corps à l'allure d'audace.   Elle dansait, aguicheuse cadence A donner le rythme aux plus farouches, dans une étrange transe.   D'un simple regard aguicheur Les hommes lui portaient des fleurs A faire pâlir les plus beaux jardins.   De ces instants à la beauté d'une déesse Ne reste plus que la détresse Sur un visage... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,