14 août 2018

Cig'arrête ! poésie courte et dessin

Tu prends vie aux bords de mes lèvres Vient un baiser de cendre, sans fièvre Je m’essouffle à m'en consumer l'air Pour toi ma blonde qui m'enterre. Combien de fois ai-je voulu te quitter ? Tous ces trottoirs où je t'ai abandonné Mais toujours, tu reviens me manquer Mes doigts s'affolent de ne plus te toucher Mon coeur s'emballe, tu défies mon envie, C'est vrai, tu m'accompagnes dans mes ennuis Tu m'réconfortes quand la solitude me nargue Et t'es là à chaque fois qu'on me largue. Tu me suis même les jours de fête De chaque instants tu... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 11:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

12 août 2018

J'éole vers le large

Cette histoire commençait bienCe matin là, entre mes mainsIl a déposé une vague d'espoirEt j'ai vogué dans son regard.Je suis montée sur le bateauLe vent d'amour fouettait ma peau.Il m'a fait perdre le Nord,Déboussolée, la rose. Éclore.Mais c'est le coeur en éosine,Une douleur sanguine,La balafre de traversQu'il a rendu à l'enversSur les flots.Sans guide,Sans port,Mes larmesOnt glisséSur le pontDes soupirs,Le pireA l'amerPerduesEn brise lame.Depuis, j'ai le mal de merLa phobie de l'eauLa peur de chavirer,Voir les bullesDe l'amour... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 16:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
12 août 2018

Un trésor

J’ai rencontré un voyageur solitaire, Un mois de juin, sur un tapis de foin A l’ombre d’un chêne, le tronc fier D’apaiser les pas, de l’homme orphelin De famille et d’un toit réducteur de vie.   Un oiseau ce matin, par son chant M’apprit que ce jour cachait un trésor. Dès lors, en voyant le paisible dormant J’ai eu envie de connaître son sort. Un brin de blé pour offrande, je l’ai réveillé.   Ses mains semblaient porter l’histoire, Son visage ridé de soleil souriait Et ses iris étaient au monde un miroir. J’ai... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
12 août 2018

Le veilleur de nuit

De ses lignes intermittentes Il en fait tout un spectacle L’intello des nuits blanches L’écrivain des heures sombres Il veille sur ses mots claustrophobes Du jour et du soleil nuisibles A ce vampire des dictionnaires. Dans la nuit il s’abreuve du sang D’encre qui fait ses histoires Et la peur s’insinue en interlignes Tremblant sous les doigts affamés Par un verbe qui résiste encore A l’assaut du buveur de liquide noir. Ainsi à chaque crépuscule Surgit des phrases diaboliques Dans l’antre nébuleux du romancier Adorateur... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 16:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 août 2018

Soudain...

Soudain...
12 octobre 2014

Pour de l'or noir

Faut-il taire l'ivresse du froid sur la calotte glaciaire ? Faut-il soumettre à nos lois la précarité de l'air ? Doit-on accepter d'asphyxier le poumon de la Terre ? Nous les complices de ces assoiffés d'or noir à l'empire précaire.   Le mal coule dans les veines bleutées de nos torrents, Dans les entrailles de notre Mère porteuse de l'humanité. On la blesse chaque jour de nos avides désirs de posséder Comme des coups de pioche préparant son enterrement. Nous les indignes qui plaçons notre foi en l'argent.   A.L.
Posté par Encre-Blanche à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

06 juin 2014

Sur la plage

  Comme elle est douce cette chanson, ces vagues qui semblent laver toute l'amertume de l'encrier. Un ressac qui trébuche dans le coeur, la lame de fond déverse sa douleur, sur la côte dessinée en grains de sables, elle absorbe cette salve et la délave et elle boit toute la rancune de la vie, sur cette plage tout se finit.   Texte et dessin par Aurélie Lemoine
06 juin 2014

Les mots

    Les mots étaient mon champ d’bataille, Mon arène où dénoncer c’qui déraille, L’encre de mes coups de sang quotidien Sur les lignes qui frappaient le destin. Chaque jour, je dessinais le monde, J’m’écriais qu’la terre n’est pas ronde Quand je lisais la haine dans les yeux De tous ces gens qui n’pensaient qu’à eux. Mais les mots ont déserté mon espace Dans ma tête, y’a rien qui s’passe J’suis vidée de toutes mes idées C’est le silence qui m’a possédé. J’ne vois plus que cette grande faille Ce grand vide, la... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juillet 2013

Troublée

Dans mon corps se diffuse, Cette douce chaleur, confuse, De ces instants volés à ton temps Précieux sésame partagé tendrement. Les jours passent et de ta flamme, Mon visage s'empourpre, ravissant sa couleur à la rose, Par tes mots mon cher, comme des pétales de prose Fleurit de merveilles le jardin de mon âme. Ton prénom, souvent, s'achemine à mes pensées, Illuminant mon cœur de tendresse visible d'un sourire. Mais parfois, s'envole au loin les rires, Mon cœur se serrant à la peine de perdre ta complicité. Ces quelques vers... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juillet 2013

La colère !

Elle aboie dans ta tête, elle y joue les castagnettes Un marteau-piqueur poursuit tes tristes rancœurs Ton sang ne fait qu’un tour dans la marmite à rebours Aussi chaude que la lave, ton Vésuve déborde une salve Tu deviens cratère menaçant de son sale caractère Il y a tant de reproches serrés dans tes poches Ta bouche se fait crachoir, on évite ton parloir Elle te colle au cœur, la musique de Satan moqueur Elle te presse son jus de raisin sans cesse Tes pieds ne touchent plus terre quand tu es en colère Ils cognent les murs,... [Lire la suite]
Posté par Encre-Blanche à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,